Comment construire des chariots modulaires

Lors de la conception d’un chariot modulaire, l’efficacité et l’ergonomie doivent être au sommet de la liste des priorités. Chaque caractéristique du chariot peut contribuer à réduire les gaspillages. Une planification inadéquate peut se traduire par des performances médiocres et l’insatisfaction des employés. Pour faciliter la conception de votre chariot, lisez la suite pour obtenir des conseils utiles sur chacun des composants clés.

Est-ce que votre collègue devrait voir ceci?
Partagez cette page

  1. Définir comment le chariot doit répondre à vos besoins

    Il est essentiel de définir précisément vos besoins lors de la conception de votre chariot, car ses fonctionnalités vous permettront de travailler le plus efficacement possible, tout en réduisant les mouvements inutiles.

    Lorsque vous réfléchissez à vos besoins, posez-vous les questions suivantes :

    1. Quelles pièces le chariot transportera-t-il : forme, poids, fragilité?
      Exemple de réponse : Le poids maximal sera de 800 lb.
    2. Quel est l’espace disponible au sol?
      Exemple de réponse : L’espace au magasin de pièces est limité à 42 po de large.
    3. Quelle distance le chariot parcourra-t-il?
      Exemple de réponse : Le chariot demeurera immobile à 90 % du temps.
    4. Quelle est la fréquence d’utilisation du chariot?
      Exemple de réponse : Le chariot fera la navette entre le point A et B, soit de 200 pi, chaque heure.
    5. Est-ce qu’il y a des contraintes ou obstacles sur le trajet?
      Exemple de réponse : Le chariot sera tiré par un tracteur de remorquage (« tugger ») qui passera sur une rampe menant vers…

    Maintenant que vous avez défini vos besoins, il est temps de choisir les divers composants de votre chariot. Accordez de l’importance à cette étape. Des choix réfléchis porteront leurs fruits : votre chariot déplacera son contenu de manière efficace. Vous trouverez ci-dessous les caractéristiques de chaque composant et des conseils à retenir lors de la conception de votre chariot.

  2. Choisissez les roues en fonction de la fréquence, du poids et de la taille du chariot

    Il existe des roues à diamètres, formes et systèmes de fixation variés. Retenez que le choix des roues est primordial, car vous voudrez choisir celles qui déplaceront votre chariot en douceur, peu importe sa taille ou sa capacité de charge. Cela dit, plus les roues sont grandes, plus votre chariot roulera avec aisance.

    Vous trouverez ci-dessous la description des 2 types de roues les plus fréquemment utilisées pour les chariots modulaires.

    roues à tige

    Les roues à tige avec adaptateur sont suggérées pour :

    1. De petits déplacements (25 à 30 pi);
    2. Un usage peu fréquent (10 à 20 déplacements par jour);
    3. Les chariots dont le poids est inférieur à 400 lbs;
    4. Des chariots étroits (entre 16 et 24 po de large).

    À noter que les roues à tige de 4 po de diamètre conviennent aux chariots qui se déplacent sur une distance de 30 à 50 pi et utilisés de 20 à 50 fois par jour.

    roues fixes sur plaque

    Les roues fixes sur plaque sont suggérées pour :

    1. Des déplacements plus longs (maximum de 100 pi);
    2. Des fréquences de déplacement élevées (100 à 150 fois par jour);
    3. Des charges lourdes (supérieures à 400 lb, selon la capacité de charge);
    4. Des chariots plus grands (supérieurs à 24 po de large et 48 po de long).

    Afin de faciliter le choix, toutes les roues vendues chez Flexpipe sont équipées de roulement à billes de précision et d’une semelle en caoutchouc thermoplastique (TPR) qui ne marque pas. Les roues pivotantes sont toutes munies d’un frein qui peut être enlevé au besoin. Veuillez noter que tous les SKUs qui commencent par la lettre « E », tel que EW-3ESB, sont des roues antistatiques.

    TRUCS ET CONSEILS

    Pour les chariots qui devront se rendre à l’extérieur ou rouler sur des rampes ou planchers abimés, il est préférable d’utiliser des roues à diamètre de 6 po ou plus.

    L’unité gouvernementale de santé et sécurité au travail suggère que l’usage de chariots soit restreint à une distance de 100 pi, jusqu’à 200 fois par jour, et ce, par personne. Si vous envisagez d’utiliser le chariot au-delà de 200 fois par jour, pourquoi ne pas utiliser un tracteur de remorquage pour tirer vos chariots Flexpipe?

    PLUS D’INFORMATION
    Voir toutes les roues que nous avons en stock

  3. Positionnez les roues pour une stabilité optimale

    Le positionnement des roues est important pour assurer la maniabilité et la stabilité du chariot. Généralement, il est préférable d’installer 2 roues fixes et 2 roues pivotantes. Les roues pivotantes doivent être placées à l’extrémité du chariot où se situe la poignée afin de maintenir un bon contrôle lorsque vous dirigez le chariot.

    Si le chariot est utilisé dans un endroit exigu (p. ex. : dans un espace de travail restreint), nous suggérons de mettre quatre roues pivotantes.

    La distance entre deux roues devrait idéalement être entre 24 po et 48 po. Dans le cas où la distance dépasserait 48 po (pour de grands chariots), ajoutez deux roues au centre.

    Voici un exemple de configuration pour un chariot à 6 roues :

    1. Pour un chariot dont la longueur est supérieure à 72 po : les roues pivotantes sont placées aux extrémités du chariot et les roues fixes au centre
    2. Pour un chariot dont la longueur est inférieure à 72 po : les 2 rangées de roues pivotantes sont placées à l’extrémité où se situe la poignée et les roues fixes sont à l’autre extrémité

    TRUCS ET CONSEILS

    Les roues ne doivent pas obligatoirement être placées à l’extrémité du chariot afin de respecter l’espace requis de 48 po; vous pouvez tout simplement les rapprocher du centre du chariot – pourvu que la stabilité du chariot soit préservée.

    Il est possible de varier le positionnement des roues si le chariot est tiré par un tracteur de remorquage.

  4. Déterminer la taille du chariot pour le bouger sécuritairement et aisément

    Le choix des dimensions du chariot est essentiellement contraint par les pièces qui y sont transportées. Il faut d’abord et avant tout adhérer au principe « Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place. »

    Assurez-vous de suivre ces recommandations :

    1. Limiter la taille des chariots dans la mesure du possible. De très longs chariots sont difficiles à manœuvrer.
    2. Il est conseillé de garder la hauteur du chariot en deçà de 60 po pour que le conducteur puisse facilement voir tout obstacle sur son chemin.
    3. Idéalement, le chariot devrait mesurer au moins 24 po de large sur 24 po de long.
  5. Déterminer la longueur et la hauteur de la poignée pour une prise optimale

    La poignée est un élément clé pour des raisons ergonomiques. Comme vous toucherez cette poignée fréquemment, vaut mieux réfléchir sérieusement à la position et la longueur de celle-ci.

    Voici quelques conseils :

    Il existe 2 positionnements possibles pour les poignées : vertical et horizontal. La hauteur des poignées peut varier selon l’utilisation du chariot.

    1. Pour une poignée horizontale, les hauteurs varient de 36 po à 44 po. Pour une meilleure prise, la poignée doit mesurer au moins 20 po.
    2. Les poignées verticales mesurent généralement de 36 po à 51 po. Pour éviter les tensions aux épaules, la distance entre les poignées ne doit pas dépasser 18 po.
  6. Évaluer si des étagères peuvent être bénéfiques

    Les étagères peuvent être un atout quant à la fonctionnalité globale du chariot. Qu’elles soient longues ou courtes, les étagères peuvent être adaptées aux besoins spécifiques de votre chariot. Les surfaces habituelles sur les chariots sont le HDPE ¼ po et le HDPE ½ po (« polyéthylène haute densité »).

    Voici quelques bons points à garder en tête :

    1. Le HDPE ¼ po est vissé directement dans le tube par le dessus. Afin d’obtenir une bonne rigidité, prévoyez un espace de 12 po maximum entre chaque tube.
    2. Le HDPE ½ po est vissé par l’intermédiaire des accessoires AO-EMT1 (sabot en métal avec 1 monture) et AO-EMT2 (sabot double avec 2 montures), par le dessous. Pour obtenir une bonne rigidité, des espaces de 18 po suffisent.

    Il est à noter que les tubes ou les convoyeurs peuvent faire exactement le même travail que les étagères, tout en étant plus économiques. De plus, vérifiez si un contour est nécessaire pour éviter que vos pièces ne tombent du chariot. Si vous en avez besoin, vous pouvez intégrer des surfaces de ¼ po ou ½ po en utilisant des supports d’angle #AI-CORNER. Si cela est insuffisant, ajoutez des tubes à la hauteur désirée pour créer le contour.

     

     

    Bien conçu pour mieux performer

    Donc, comme vous pouvez le constater, chacun des 5 composants énumérés ci-dessus joue un rôle important afin que votre chariot se déplace le plus facilement possible. Si l’un des éléments n’est pas parfaitement adapté à vos besoins, il aura un impact négatif sur la performance de votre chariot et celle de vos employés.

    Prêt à construire votre chariot, vous pouvez commander les pièces en ligne.

    Besoin d’un deuxième avis sur la conception de votre chariot? Vous pouvez envoyer votre dessin à votre chef de projet aux fins de validation. Il fera un suivi avec vous pour finaliser le design.

Conseils de l'expert
• Les roues peuvent ne pas être placées aux extrémités du chariot. Pour assurer le 48’’ entre les roues , vous pouvez simplement les rapprocher du centre tant que le chariot reste stable.
• Le positionnement des roues peut varier dans le cas où les chariots sont tractés sous forme de train de chariots (tugger).
Remi Boquien - Responsable de l'amélioration continue
1/2
• Il faut s’assurer que le centre de gravité soit assez bas pour assurer la stabilité du chariot. Il ne faut pas hésiter à ajouter du poids à la base si le chariot est haut et étroit. Pour ce faire, il est possible d’ajouter des plaques d’acier au bas du chariot ou d’insérer des tiges d’acier ⅝’’ dans les tubes Flexpipe.
• L’avantage des poignées verticales est de convenir aux conducteurs de différentes tailles mais elles sont limitées aux chariots plus étroits.
• Les surfaces en plastique sont chères. Il est donc conseillé d’optimiser au maximum les découpes avec des multiples de 4’x8’(dimensions du matériel)
• Le fait de visser le HDPE ½’’ par dessous permet de ne pas voir les têtes de vis.
Julien Depelteau - Président
2/2
Maîtriser le système modulaire!
Visitez notre section d'apprentissage
En savoir plus
remi-boquien-portrait
Remi Boquien - Responsable de l'amélioration continue

Rémi a été chargé de projets pour la Rive-Nord du Québec pendant près de 3 ans. Il a découvert le système Flexpipe lors d’un stage dans l’un des établissements de nos clients. Il a effectué ses études en ingénierie mécanique et dans ses temps libres, il est pillier droit au rugby! Il est maintenant responsable de l’amélioration continue pour surveiller et améliorer les processus organisationnels dans le but de les rendre aussi efficaces que possible.