Comment concevoir un poste de travail ergonomique

Des postes de travail bien pensé sont essentiels au bon fonctionnement de votre chaîne de production et à la performance optimale de vos employés. Assurez-vous que la posture de vos employés soit adaptée aux tâches qu’ils doivent accomplir afin de réduire le risque de blessure. Lisez la suite pour apprendre sur les divers aspects de la conception de postes de travail ergonomiques.

Temps de lecture estimé : 7 minutes

Est-ce que votre collègue devrait voir ceci?
Partagez cette page

  1. Définissez le flux du poste de travail

    Avant de concevoir vos postes ou vos cellules de travail, veillez plutôt à définir vos besoins quant aux mouvements et manipulations à faire.

    Dans le cas d’un poste d’assemblage, par exemple, interrogez-vous à savoir comment les pièces y entreront et comment elles en ressortiront pour la prochaine étape de production. Ainsi, vous pourriez utiliser des racks à gravité intégrés au poste de travail pour des fournitures, matériaux, bennes, ou des convoyeurs pour les chariots de travaux en cours.

  2. Définissez l'espace requis

    Tout d’abord, évitez d’avoir de grandes surfaces inutilement: ne prévoyez que l’espace essentiel pour accomplir la tâche. Toute espace superflue compliquera votre démarche 5S tout en devenant un aimant à poussière! De plus, les surfaces en HDPE ou en plastique UHMW augmentent les coûts et le poids de façon sans raison.

    Vous nécessitez occasionnellement une plus grande surface? Le système Flexpipe vous permet d’ajouter une tablette pliable supplémentaire ou un tiroir-étagère rétractable. Vous pouvez aussi construire une petite boîte à outils autoportante ou une plateforme de travail à roulettes qui s’annexera à votre poste de travail selon les besoins.

    Les endroits où sont déposés les objets fréquemment utilisés (clavier, téléphone, souris) doivent être dans la zone « accès fréquent » (zone de travail habituel). Voir plus d’information à ce sujet ci-dessous.

    Saviez-vous que vous pouvez installer divers types de surfaces sur vos structures Flexpipe? Nous recommandons l’utilisation de surfaces de 1/2”. Les étagères, diviseurs et panneaux latéraux peuvent, quant à eux, être plus minces. Une surface peut être fixée avec les pièces suivantes :

    AO-EMT1 / AO-EMT2 / AI-SUPPORT / AI-CORNER.

    Sinon, elle peut être vissée directement dans le tube. Visionnez notre chaîne Flexpipe 101 pour des trucs et astuces sur l’assemblage de vos surfaces.

  3. Définissez vos outils

    Il est important de faire le tri de tous vos outils et de conserver uniquement ceux qui seront utilisés tous les jours. En fait, c’est la première étape du programme 5S! De nombreux accessoires Flexpipe vous permettront de suspendre ou de disposer vos outils de manière propre, sûre et efficace. Voici quelques pièces servant à ces fins :

    • AW-HANGER : pour suspendre de petits casiers en plastique
    • AW-HOOK : pour suspendre des outils ou organiser des tubes
    • AW-ROLLER : pour manipuler des outils pneumatiques
    • AW-HOLDER : pour stocker des outils tels que les tournevis, scanneurs, marteaux, etc.

    Assurez-vous que tous les équipements, outils, fournitures et pièces ont leur espace attitré dans le poste de travail. Créez des tiroirs, des « shadow boards » et des emplacements en mousse découpée pour chacun d’eux.

    Astuce: utilisez les surfaces horizontales pour la fabrication ou l’assemblage de produits et les surfaces verticales pour l’entreposage d’outils et de composants.

  4. Définissez l'ergonomie

    Avez-vous besoin d’un espace de travail debout ou assis? Toute posture devient fatigante après un certain temps. Ainsi, les changements de posture sont fort importants.

    Qu’il s’agisse d’un poste d’assemblage, de contrôle qualité, d’informatique ou pour toute autre tâche, vous devrez valider si l’opérateur est plus efficace en étant debout ou assis. C’est une question de confort et d’ergonomie.

    Poste de travail

    • Les tâches à effectuer (assemblage, emballage, écriture au clavier, etc.)
    • Les outils utilisées pour ces tâches (lunettes bifocales, équipement de test, outils pneumatiques, etc.)
    • Le revêtement du sol, les chaussures ou tout autre vêtement.
    Poste de travail debout ergonomique
    Plan de travail 12 copie 2Travail lourd0.00
    Plan de travail 12 copieTravail léger0.00
    Plan de travail 12Travail de précision0.00
    Choisir la grandeur du travailleur
    Changer pour métrique

    Poste informatique

    La norme CSA recommande un minimum de 30” (76 cm) pour les postes informatiques profonds. Assurez-vous de prévoir un espace adéquat pour les jambes. Cette même norme exige 17’’ (43 cm) d’espace horizontal pour les genoux et 23,6’’ (60 cm) pour les orteils. L’espace de dégagement vertical du rebord avant de la surface de travail devrait mesurer au moins 26,8’’ (68 cm). La largeur de l’espace pour les jambes devrait être au moins 19,7’’ (50 cm).

    Référez-vous à cet outil d’ergonomie pour connaître les hauteurs idéales.

    S’il y a un changement d’opérateurs à chaque quart de travail, nous vous invitons à consulter le tableau ci-dessous afin de définir les mesures qui conviennent le mieux au plus grand nombre de personnes.

    Poste informatique ergonomique
    20"-30" de l'écran51-76 cmHauteur de la chaiseHauteur de la table0.000.000.00Hauteur de l'écran 20"-30" de l'écran51-76 cmHauteur de la tableHauteur de l'écran0.000.00
    Choisir la grandeur du travailleur
    Changer pour métrique

    Support à écran ergonomique

    La hauteur de l’écran devrait être telle que votre cou soit droit. Le haut de l’écran devra se situer au niveau des yeux de l’employé. Comptez une distance de 20 à 30’’ entre l’écran et les yeux. Notez que la taille de l’écran dicte souvent la distance de lecture. La distance idéale entre le clavier et l’écran est de 21’’, peu importe la tâche.

    Support à clavier et souris ergonomique

    Pour le travail au clavier, l’opérateur doit être assis avec le haut des bras suivant naturellement les épaules. Les coudes doivent être fléchis à un angle d’environ 90 degrés lorsque les doigts sont en position de frappe sur la rangée principale du clavier. Cette posture permet aux bras et aux poignets d’être maintenus dans une position naturelle et détendue, ce qui réduit au minimum le stress physique exercé sur les muscles et les articulations.

    Il doit y avoir un espace suffisant pour manier la souris confortablement. Prévoyez l’utilisation d’un repose-poignet ou d’appuie-bras pour que votre poignet soit droit et que les muscles de vos bras ne soient pas surmenés. La souris devrait être placée le plus près possible du côté de l’employé à une hauteur où le haut du bras sera naturellement détendu tout en ayant le poignet en position « neutre ».

    Lorsque l’on effectue un travail en n’utilisant qu’un bras pour de longues périodes de temps, l’avant-bras devra s’appuyer sur une surface aux côtés de l’employé ou sur des appuie-bras ajustables sur le bureau ou la chaise. Cet appui est nécessaire afin de réduire la charge statique. Si les surfaces de travail sont trop hautes, les utilisateurs devront lever les bras et les épaules. Cet effort statique au niveau des bras et des épaules sera fatigant, et pourra empêcher le sang de bien circuler, augmentant ainsi l’inconfort et le risque de blessure. Si les surfaces de travail sont trop basses, l’employé devra se pencher vers l’avant, ce qui mettra un stress sur les bras et le dos.

    Autres aspects ergonomiques importants

    TÉLÉPHONE

    Le téléphone devrait être placé le plus près possible de l’espace de travail, soit de 18 à 20″, de façon à ne pas trop s’étirer pour l’atteindre.

    REPOSE-PIED

    Fournissez un repose-pied si les pieds ne sont pas complètement posés à plat sur le sol en raison d’un manque d’ajustabilité du clavier et de l’écran. Les appuie-pieds, lorsque requis, devraient avoir une surface stable et être suffisamment larges pour y déposer les 2 pieds aisément. L’angle du repose-pied peut être ajustable, bien qu’un modèle fixe soit adéquat pourvu que l’angle des chevilles soit confortable (autour de 90° entre le pied et la jambe). Généralement, l’angle des repose-pieds fixes oscille entre 0 et 30°.

    SUPPORT À DOCUMENTS

    Utilisez un support à documents ajustable pour y tenir les documents fréquemment utilisés telles les instructions de travail. Installez le support à la même hauteur, au même angle et à la même distance que l’écran.

    ROUES

    Les postes de travail munis de roues sont plus faciles à déplacer lorsque l’on change la configuration de l’espace de production ou lors du nettoyage de ce dernier. Obtenez plus de renseignements en lisant notre article sur comment construire des chariots modulaires, comportant une section sur les diverses roues Flexpipe.

    ÉCLAIRAGE

    Tout dépendant de votre environnement, vous voudrez peut-être ajouter une lumière suspendue à votre poste de travail. Celle-ci devrait être installée au moins 30’’ au-dessus de la surface de travail et placée au-dessus de l’espace de travail central.

  5. Bien conçu pour mieux performer

    Bien que cet article ne soit pas exhaustif, il peut très bien servir de liste de vérification lorsque vient le temps de concevoir des postes de travail. Rappelez-vous que toute surface de travail doit être évaluée : établi, cellules d’assemblage, table de travail, « clocking station », bureau d’opérateur, bureau de service, etc. Plus votre équipement sera ergonomique, plus vos employés seront efficaces!

Conseils de l'expert
t
David D Beaudry - Chargé de projets - Rive-Sud du Québec et ville de Québec
1/1
Fabriquer votre poste de travail ergonomique
avec notre kit de départ
Apprenez-en plus
julien-depelteau-portrait
Julien Depelteau - Président

Julien est le président et l’un des cofondateurs de Flexpipe. Il a découvert le lean manufacturing en 2006 et a lancé Flexpipe en 2010. Depuis, il s’est donné pour mission de proposer le système modulaire à de nouveaux marchés en le rendant plus abordable et accessible.