Circular manufacturing : les codes de la production circulaire

Le système de circular manufacturing est un procédé visant à maximiser l’efficacité et à réduire le gaspillage en manufacture.

Dans cette vidéo, Robert H. Simonis, consultant principal chez KCE Consulting LLC., présente les quatre règles de cette technique lean et explique comment elles peuvent contribuer à améliorer le flux de production de tout type de processus de travail.

 

Règle 1 : Le processus commence et se termine au même endroit

Pour un flux de production optimal, le processus devrait toujours se conclure près de là où il a été entamé. Cette pratique permet de s’assurer que dès qu’un employé a conclu une tâche, il peut immédiatement commencer la prochaine sans devoir se déplacer d’un bout à l’autre de la manufacture et ainsi perdre du temps. La plupart du temps, cette stratégie se traduit par un aménagement en U.

Les personnes présentes sur la ligne de production, les postes de travail et les équipements doivent être organisées pour optimiser le flux et minimiser les déchets afin de maximiser la productivité. Source: Assembly Mag et Bosch Rexroth Corp.
Les personnes présentes sur la ligne de production, les postes de travail et les équipements doivent être organisées pour optimiser le flux et minimiser les déchets afin de maximiser la productivité. Source: Assembly Mag et Bosch Rexroth Corp.

Bien qu’il puisse sembler logique pour le roulement de matériel, un processus élaboré en ligne droite force les opérateurs et les manutentionnaires à revenir sur leurs pas jusqu’au point de départ du processus à la fin de chaque cycle de production. Ces déplacements superflus sont une forme de gaspillage.

Règle 2 : Le processus ne présente pas de chevauchement

Lorsqu’un processus commence et se termine au même endroit, les risques de chevauchement entre les employés et le matériel à un tronçon ou un à autre de la production sont élevés. Il est important d’éviter ces chevauchements, afin d’améliorer l’efficacité et d’assurer une sécurité optimale.

 Les manutentionnaires parcourent la largeur du bâtiment, puis reviennent à vide. Source: Robert Simonis
Les manutentionnaires parcourent la largeur du bâtiment, puis reviennent à vide. Source: Robert Simonis
Des équipes efficaces axées sur l'optimisation de leur chaîne de valeur. Source: Robert Simonis
Des équipes efficaces axées sur l’optimisation de leur chaîne de valeur. Source: Robert Simonis

Comme à toutes intersections, les tronçons où les employés ou le matériel se croisent sont propices à l’émergence de ralentissements, de congestions et d’accidents. Une chaîne de production présentant des chevauchements risque aussi de susciter une confusion quant à la direction à prendre et donc de causer un ralentissement et la perte de matériel.

L’implantation d’une ligne de mouvement claire et sans obstacle est un atout clé pour l’optimisation du flux de production.

Règle 3 : Le processus s’exécute en cercle restreint

Tandis que les deux premières règles du système de circular manufacturing visent à créer un processus de travail plus logique et fluide pour les opérateurs, la troisième règle permet quant à elle de réduire le gaspillage de mouvements et le gaspillage de déplacements.

Il suffit d’imaginer le processus de production comme un cercle, le cercle le plus élargi étant la plus longue distance devant être parcourue par les employés d’un point A à un point B.

Lorsque les cellules de travail sont aménagées tout près les unes des autres et que les outils les plus couramment utilisés sont à portée de main, les employés passent moins de temps à se déplacer et donc plus de temps à exécuter les tâches qui offrent une valeur ajoutée au produit fini.

Règle 4 : Le processus est circulaire, mais pas littéralement en forme de cercle

Une fois les trois premières règles du système de circular manufacturing implantées, la chaîne de production ne devrait pas être en forme de cercle. Le processus devrait plutôt s’étaler en forme d’U ou selon une variation semblable de cette forme (par exemple, en serpentin ou en suivant le profil d’un arbre de Noël).

Le nouveau processus offre une option plus proche du début et de la fin.
Le nouveau processus offre une option plus proche du début et de la fin.

Contrairement au cercle, ces formes assurent de créer la plus courte distance entre chaque extrémité du parcours, réduisant ainsi le temps de déplacement total.

Comment le système de circular manufacturing favorise-t-il l’équilibrage de la chaîne de production?

Un des principaux avantages d’une configuration circulaire comparativement à un processus en ligne droite est que ce premier permet une flexibilité accrue en matière d’équilibrage de la chaîne de production (processus visant à répartir la charge de travail au sein des différentes stations de travail d’une chaîne de production afin d’éviter les congestions).

Une production en ligne droite peut seulement être équilibrée en redistribuant les tâches vers des stations à droite ou à gauche de la chaîne. Toutefois, grâce à un système circulaire, les tâches peuvent aussi être redistribuées aux cellules à l’arrière, ce qui offre plus d’options d’optimisation du flux de travail.

Comment le système de circular manufacturing avantage-t-il les employés?

Les employés qui sont habitués à travailler en suivant un modèle en ligne droite pourraient être réticents quant à l’intégration d’un système circulaire, puisqu’il peut sembler de prime abord plus exigent.

Toutefois, plutôt que rester toujours à la même station de travail et répéter sans cesse les mêmes taches, les employés qui travaillent au sein d’une chaîne de production circulaire peuvent passer d’une tâche à une autre et ainsi opérer plus d’une machine.

Bien que ce système requiert de former les opérateurs pour l’apprentissage de nouvelles compétences, les bienfaits et avantages sont évidents. La possibilité de bouger et d’activer différents muscles offre une pratique plus ergonomique que celle requise lorsque les opérateurs répètent le même mouvement toute la journée. Ainsi, les opérateurs sont généralement moins fatigués et aussi moins enclins à se blesser. Participer à différentes étapes de la production améliore aussi l’engagement et la motivation des opérateurs.

L’analyse de l’application des quatre règles du système de circular manufacturing — soit un flux de travail qui commence et se termine au même endroit, qui évite les chevauchements, qui minimise les distances de déplacements et qui est circulaire sans être en forme de cercle — est un excellent moyen d’évaluer rapidement l’efficacité et la sécurité de tout site manufacturier.


La firme KCE Consulting LLC. aide des entreprises de partout dans le monde à améliorer leurs processus de fabrication, leur logistique ainsi que leurs opérations d’affaires. À l’aide d’un modèle axé sur l’apprentissage par la pratique, les consultants KCE forment les leaders de demain dans l’optimisation de leur chaîne logistique et leur offrent des solutions basées sur les approches Kaizen et Kaikaku, le processus lean, l’excellence opérationnelle et plus encore.

Click to rate this post!
[Total: 2 Average: 5]
FLEXPIPE EST LEAN
DURABLE ET COMPATIBLE
Bookez votre formation en ligne gratuite
julien-depelteau-portrait
Julien Depelteau - Président

Julien est le président et l’un des cofondateurs de Flexpipe. Il a découvert le lean manufacturing en 2006 et a lancé Flexpipe en 2010. Depuis, il s’est donné pour mission de proposer le système modulaire à de nouveaux marchés en le rendant plus abordable et accessible.