Comment l'intégration du 5S a amélioré l'organisation de la production chez Waterax

Waterax fabrique des produits pour les pompiers forestiers. Plus précisément, elle développe des pompes d’incendie portables et des équipements de gestion de l’eau spécialement conçus pour résister aux environnements les plus exigeants. Fondée en 1898, Waterax possède des bureaux à Montréal et Vancouver. C’est l’usine de Montréal qui s’est récemment trouvé face au défi d’intégrer la méthode 5S dans ses procédés de fabrication.

Lisez la suite pour apprendre comment le système modulaire a amélioré l’ergonomie des installations tout en permettant d’économiser du temps dans ses procédés de fabrication.

Temps de lecture estimé: 4 min.

Est-ce que votre collègue devrait voir ceci?
Partagez cette page

PLUS
d'ergonomie
4
structures modulaires pour 1 ouvrier
PLUS
d'efficacité de production
40
structures construites en 4 ans

Moderniser les installations pour accroître l’efficacité

En 2012, l’usine Waterax Montréal envisageait mettre en place une nouvelle disposition du plancher de production en raison d’un déménagement prévu. Suite à des formations sur la fabrication lean, l’entreprise a réalisé qu’un nouveau système de manutention de matériaux faciliterait l’intégration de la nouvelle disposition.

Nous avions besoin d’une solution évolutive.

Jonathan Bousquet – ingénieur de production chez Warterax.

D’autant plus que cette dernière améliorerait l’efficacité opérationnelle et l’organisation du plancher de production. Maintenant, il ne restait qu’à choisir la solution la mieux adaptée à ses besoins.

Waterax a fait l’essai du système modulaire à partir de quelques croquis, pour valider la solidité du produit sous l’effet du poids des pompes. Ayant constaté la facilité et la praticité du système, tous les employés ont commencé à l’utiliser et à concevoir d’autres structures.

 

Convoyeur en forme de J – idée originale de Jonathan Bousquet

Améliorer l’ergonomie et optimiser la production par le modulaire

Ce convoyeur a été conçu et fabriqué de A à Z par l’ingénieur de fabrication, Jonathan Bousquet. Le but principal était de réduire les risques que les employés se blessent, car chaque pompe pesait 35 lb à ce stade de fabrication. Pour obtenir une courbe à 90 degrés, de nombreuses entailles ont été nécessaires sur les rails de convoyeurs (à toutes les deux roulettes, plus précisément).

De plus, pour créer la légère pente du convoyeur – afin que les pompes puissent circuler sans aide – Jonathan s’est installé au sol et a empilé des cartons jusqu’à l’obtention du degré d’inclinaison idéal. Voilà un exemple parfait du processus par essai – erreur!

L’intégration de ce convoyeur a également régularisé le rythme de production de la pompe MARK-3 (produit réputé dans l’industrie forestière). Auparavant, l’entreprise ne produisait que le nombre d’unités précis d’une commande. Le produit était alors laissé au sol, en attente de la prochaine étape de production, ce qui engendrait de hauts risques de blessures pour les ouvriers.

Maintenant, des unités supplémentaires sont fabriquées en prévision des ventes utlérieures. Les unités en réserve sont entreposées sur le convoyeur, prêtes pour la prochaine étape de production.

Cette étagère est devenue omniprésente chez Waterax dans le cycle d’assemblage de la pompe MARK-3. Elle est en service lors de ces étapes de production:

  1. déchargement de la pièce à sa réception;
  2. transport vers l’atelier de peinture;
  3. séchage des pièces une fois peinte;
  4. transport vers une station de sous-assemblage (photo ci-dessous);
  5. transport vers le convoyeur pour arrimer les pièces ensemble.

 

Un poste de travail créé sur mesure – et ergonomique

Ce poste de travail a été créé sur mesure par les employés de Waterax. C’est sur celui-ci que s’effectuent les tests de performance. Le poste de travail utilisé auparavant était beaucoup trop bas. Ainsi, cela pouvait causer des problèmes de santé et de maux chez les employés de production.

Grâce au système modulaire, ils ont pu fabriquer une table de la bonne hauteur. Rendue à ce stade de la production, cette partie de la pompe, qui pèse 25 lb, sera annexée ultérieurement à la 2e portion en attente sur le convoyeur. Le poids des pièces à manipuler dictait donc l’impératif d’aménager une surface des plus ergonomiques.

Tout est sur roues; cela permet de modifier la disposition au sol plus rapidement lorsque le besoin s’en fait ressentir.

Zone d’emballage adaptée sur mesure conformément à l’adage « Une place pour chaque chose, chaque chose à sa place ».

 

Bien organiser pour mieux produire

Entre 2012 et 2016, Waterax a construit plus de 40 structures modulaires pour son usine de Montréal, avec un ratio de 4 structures pour 1 ouvrier. À présent, l’entreprise estime qu’environ 80 % de la chaîne au sol est constituée de structures Flexpipe.

En fin de compte, Waterax a constaté que le système modulaire avait fait de son atelier de Montréal un endroit beaucoup mieux organisé. Comme le système modulaire a été la pierre angulaire de cette amélioration, Waterax entend poursuivre l’amélioration de chaque aspect de son processus de fabrication.

 

Où fonctionnalité rime avec efficacité

L’implantation réussie du 5S chez Waterax a été le fruit des efforts déployés par ses employés. C’est en faisant preuve d’ouverture et de créativité qu’ils ont pu concevoir des structures modulaires adaptées à leurs besoins.

Tant l’ergonomie que l’organisation de leurs installations ont été ainsi améliorées, en plus de régulariser le flux de production. On peut dire sans aucun doute que le système modulaire fournit à Waterax un soutien estimable quant à la fabrication de ses pompes à eau.

Améliorez votre production avec notre
système de manutention
remi-boquien-portrait
Remi Boquien - Responsable de l'amélioration continue

Rémi a été chargé de projets pour la Rive-Nord du Québec pendant près de 3 ans. Il a découvert le système Flexpipe lors d’un stage dans l’un des établissements de nos clients. Il a effectué ses études en ingénierie mécanique et dans ses temps libres, il est pillier droit au rugby! Il est maintenant responsable de l’amélioration continue pour surveiller et améliorer les processus organisationnels dans le but de les rendre aussi efficaces que possible.